La date limite des impôts fonciers créent des difficultés financières

Le 17 mai 2017

Communiqué

 

La date limite des impôts fonciers créent des difficultés financières

 

FREDERICTON – Blaine Higgs, chef de l’opposition, demande au premier ministre Brian Gallant d’alléger le fardeau des propriétaires qui sont pris à la gorge dans le scandale des impôts fonciers. Le 31 mai est la date limite pour payer les impôts fonciers. Ce délai a été prolongé pour plus de 2000 propriétaires, dont les évaluations ont été identifiées comme ayant des rénovations «fabriquées» par des fonctionnaires, entraînant d’énormes augmentations dans les évaluations ainsi que les factures. Leur nouvelle date limite de paiement est le 1er septembre.

« Le premier ministre est à l’origine de ce gâchis, les Néo-Brunswickois en souffrent financièrement et le premier ministre doit agir. La date limite est dans deux semaines, donc que le premier ministre doit agir rapidement, » a déclaré M. Higgs mercredi.

Le chef de l’opposition suggère que les propriétaires qui ont des demandes d’appel en attente ne devraient pas être tenus de payer plus qu’une augmentation de dix pour cent de leur impôt foncier jusqu’à ce que le processus d’appel soit terminé.

« Il y a une limite de dix pour cent en place et le premier ministre devrait respecter cette limite. Service NB a indiqué que le problème des évaluations ne sera pas réglé avant 2018 et le gouvernement Gallant a tort de s’attendre à ce que les gens surpayent leurs impôts fonciers et attendent si longtemps pour un remboursement. »

Lors d’une conférence de presse en avril, le premier ministre a déclaré que 100 000 évaluations avaient été affectées par le nouveau système d’évaluation. Ce système a été précipité par le premier ministre. Plus de 15 000 appels ont été soumises jusqu’à présent et le délai d’appel des évaluations a été prolongé jusqu’au 1er août après la pression exercée par l’opposition.

-30-