Gouvernement Gallant se précipite pour forcer l’adoption de la législation de contrats

 

Gouvernement Gallant se précipite pour forcer l’adoption de la législation de contrats

 

Les membres progressistes-conservateurs du Comité de modification des lois de l’Assemblée législative prétendent que le gouvernement Gallant est en train de faire adopter le projet de loi 4 concernant la législation sur le premier contrat. Ted Flemming, député de Rothesay et Stewart Fairgrieve, député de Carleton, ont assisté mardi à une réunion du comité qui a duré à peine 15 minutes.

 

« C’est une farce », a indiqué M. Flemming. « Cinq heures ont été réservées et cinq minutes ont été utilisées. Nous venions tout juste de prendre nos sièges lorsque le député de Victoria-La-Vallée a commencé à lire la résolution pour accepter le projet de loi dans sa forme actuelle et l’adopter. Le secteur du Travail voulait des changements, le secteur des affaires n’a pas été consulté et l’ancien ministre du Travail hante tout ce processus. »

 

Donald Arseneault, l’ancien ministre du Travail, a annoncé en octobre qu’il avait accepté un emploi au Syndicat des métiers de la construction du Canada. Le premier ministre Gallant a rompu son silence sur cette affaire à la suite de pressions exercées par l’Opposition officielle, affirmant que le ministère du Travail avait été retiré des fonctions de M. Arseneault le 22 août.

 

Selon Stewart Fairgrieve, quiconque connaît le processus législatif comprendra que le projet de loi 4 a été élaboré pendant qu’Arseneault était ministre du Travail.

 

« Peu importe ce que prétend le gouvernement Gallant, les délais d’élaboration de mesures législatives sont bien connus. Ce projet de loi n’a pas été développé en quelques jours. »

 

  1. Fairgrieve ainsi que M. Flemming affirment que le gouvernement Gallant doit retourner à la case départ et présenter une nouvelle mesure législative qui respecte le processus de consultation et qui démontre la transparence promise dans la plateforme électorale libérale de 2014.